Installation provisoire / Pavillon Monod. Photo Cécile Leroy.

Installation provisoire / Pavillon Monod. Photo Cécile Leroy.

Fusain / papier 93 x 37 2016

Fusain / papier 93 x 37 2016

Fusain / papier 170x150 2016

Fusain / papier 170x150 2016

Fusain / papier 60x100 2016

Fusain / papier 60x100 2016

Fusain 70 x 50 2016

Fusain 70 x 50  2016

Fusain / toile 1x1 m 2015

Fusain / toile 1x1 m 2015

Ltsistrata 150x100 2015

Ltsistrata 150x100 2015

Fusain sur toile 150 x 100 2011

Fusain sur toile 150 x 100 2011

Fusain / papier 100x75 2012

Fusain / papier 100x75 2012

Fusain / papier 50 x 65 2013

Fusain / papier 50 x 65 2013

Fusain / papier 170x150 2014

Fusain / papier 170x150 2014

Exposition pour le dispositif
Le Temps du regard,
à l'invitation de Jeanne Gatard.
Hôpital Paul Brousse, Villejuif,
07.I.17 / 04.II.17.









Accrochage à la Galerie du Rayon Vert, Nantes:
               Petit marché de l'Art 2015.
                     XI.215/ 01.I2016  



 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Accrochage à L’herbe entre les dalles, mai 2015

Fusains/papier et cinq Radiographies.













                                      Quatre in octavo pour Octave  (Mirbeau)  2014
                                                        Fusain / papier 65x50 2014
 
Fusain/papier 100x70 2014

 
    
 
 



Accrochage à L'Arrivage, Troyes,2013.



 
                                                                                    
Fusain / papier ancien 26 x 20 2013
Fusain / papier ancien 26 x 20 2013
Fusain / papier ancien 26 x 20 2013


Fusain / papier ancien 26 x 20 2013


Exposition Pavillon Monod, Le Mans Septembre 2011

  Fusain / papier 100 x 70 2013


 
Fusain / papier 20 x 51  2013

ARMELLE LE DANTEC : S'APERCEVOIR.... (Yannick Lefeuvre)

Broussailles, pelages, fourrures des territoires de l'en-dedans, demeures fluides des « Yokaïs » ou cocons duveteux en écho visuel des émotions originelles de l'artiste... Ces toiles énigmatiques, très personnelles ouvrent notre regard à l'invisible. Les sensations ineffables puisées à l'écoute d'elle prennent forme au gré de ses étonnements.
Ces lieux de métamorphoses, presqu'immobiles si ce n'est des perceptions vaporeuses, des glissements internes et des gestations immatérielles, elle nous les donne en vertige et en partage. Elle enrobe l'espace ainsi ressenti et dessine au creux de ces ventres des vibrisses animales.
Elle tapisse ces nids auréolés d'un tégument protecteur.

Elle trace des tissus organiques où se muent d'étranges phanères, où se croisent dans les tapisseries d'épidermes renversés des fibroblastes et des histiocytes, où règne sans partage la grande Mésenchymateuse des origines.
Que de mots complexes non pas pour jouer au savant mais pour un appel à un lexique réinventé, à une fantasmagorie nouvelle et à un bréviaire emporté par la folie. Pour appuyer les impressions rares qu'elle livre sans concession de sens à nos yeux étonnés, je me risque à de nouvelles appellations.

En effet, l'interrogation qui ne manque pas de surgir nous mène à tenter un pont vers ces œuvres difficiles.
Ce vocabulaire du réel manque, elle nous y invite. Il nous apprendra combien ce monde si proche reste une belle énigme. Insoluble certes mais autorisant des chemins inattendus menant vers des ressentis joyeux, jouissifs et rafraîchissants.
Seul l'artiste redonne vigueur aux hypothèses. L'en-dedans trouve sa demeure visuelle. S'éloignant de la couleur trop connotée,  elle donne sa chance aux noirs et blancs qui créent malgré leur apparente simplicité des espaces inconnus où les complexités s'intensifient.

Changer la vie, ce sera pour elle d'abord écouter les tréfonds de son être, ses sensations les plus intimes, ses respirations intérieures où se réinventent à chaque seconde l'appel à l'autre, à la vie et à la tranformation continue.
Dans ces lieux globulaires, tout paraît silencieux. Pourtant les déplacements que l'on devine bourdonnent, langueurs sourdes presque opaques. Ils indiquent les profondes mutations de la vie. Pour entendre, le temps exige son dû.

La pulsation s'impose sans pathos dans ses enclaves primitives. Les dieux terribles attendraient-ils là dans une léthargie trompeuse l'instant de l'éveil ?
Ils nous révèleront alors, dans un geste de délivrance, la force vivifiante qui s'est nourrie de ces substrats cachés, profonds et invisibles !
Il y aurait là, une nouvelle nourriture sensationnelle qui attendrait silencieuse l'instant de sa découverte ?

Privés que nous sommes, de sens, de sensualité et d'amour, elle deviendrait notre viatique !?
Le laisser aller de notre ressenti le plus charnel sera le passeport nécessaire au passage de la frontière. Si elle ouvre une porte, ce sera à nous d'en franchir les seuils. Elle nous invite à cet effort.
Une fois, rendu au pays de l'étrangeté, elle ne cessera pas de nous chuchoter combien ce monde est le nôtre.

Par le truchement de ses toiles, nous allons enfin nous apercevoir !
 

Petit glossaire prétentieux pour s'amuser...

Yokaïs ( Entités de la culture manga japonaise. )
Vibrisses (Organes sensoriels poils ou plumes)
Téguments (Tissus formant l'enveloppe)
Phanères(Productions épidermiques protectrices)
Fibroblaste (Cellule du tissu conjonctif)
Mésenchymateuse( cellule souche de l'embryon)

 
Avant il y avait la couleur.
Son absence m’a fait prendre conscience de
son rôle : je m’enfouissais là-dedans.
Maintenant, la pratique est recentrée sur l’essentiel,
des formes qui évoluent, mutent, s’engendrent.
Le fusain s’imposait, Outil Premier, comme on parle
d'Arts Premiers, pour aller au primordial de ce travail que
je poursuis depuis douze/ treize ans.
Ainsi les organes sont mis à nu, noir sur blanc. Il n’y a
plus d’obstacle, de diversion, de séduction peut-être.
Pour le reste, je connais les racines de ce travail, mais n’est
pas Louise Bourgeois qui veut, ayant la capacité de mettre
des mots sur le vécu. Je ne peux que mettre des formes.


Les organes sont sur la table.
                                 Armelle Le Dantec.
                                                     X.2012


 

Parcours ....


                                                                                      PULS'ART Le Mans 2012



Expositions  personnelles


 

2017 À l'invitation de Jeanne Gatard pour le dispositif Le temps du regard, Paul Brousse, Villejuif (94).
2015 L'herbe entre les dalles, Le Mans.
2012 Office du Tourisme, Le Mans.
2011 Médiathèque d'Alençon (61)  / Pavillon Monod, Le Mans.
2010 Ô z'artsmétiss, St Rémi s/ Orne (14).  
2009 Librairie Thuard, Le Mans (72).
2008 Espace régional de la Sarthe, Le Mans (72), Galerie Mathurin, Tours (37).
2002 Espace des Récollets, Château- du- Loir (72).
1991 DNA, Schiltigheim (67).
 
Principales expositions collectives
 

2017  MacParis Printemps, Bastille Design Center, Paris.
2016  Père & Mère Galerie du Rayon Vert, Nantes.
2015  Petit Marché de l'Art 2015 du Rayon Vert, Nantes.
2014 Exposition inaugurale Quinconce des Jacobins, Le Mans (72) / Jaurès : Maudite soit la guerre ! #1Gentioux (23) #2Lens- Méricourt (62) / Symétrie/Dissymétrie, Espace Christiane Peugeot, Paris (75) /
Petit Marché de l'Art du Rayon Vert, Nantes (44).
2013 ArtCité, Fontenay- Sous- Bois (94) / Galerie L'Arrivage, Troyes (10).
2012 PULS'ART, Le Mans (72) / Biennale d'Art Contemporain du Thymerais, Châteauneuf-en-Thymerais (28), ART' PAPIER, Nantes (44).
2011 NOV'ART, Villevèque (49).
2010 XXIV° Grand Prix de Peinture de Saint Grégoire (35).
2009 PULS'ART, Le Mans / Rencontre des peintres, Saint Cénéri (61).
2008 PULS'ART Le Mans / Biennale de Nogent-sur-Marne (94).
2007 XI° Juin de la Celle St Cloud (78)  - Prix du Conseil Général.
2004 Jeunes Talents Loir-et-chériens, Blois (41).
2003 PULS'ART, Le Mans / Vif'Art, Gargilesse-Dampierre (36).
2002 PULS'ART, Le Mans.
1999 PULS'ART, Le Mans.
1993 Forum Jeune Altkirch (68) / Journées de l'Université, Strasbourg (67) / Semaine Jeune Création Schiltigheim (67). 


  Publications     

 *
1+1, Claire Pâris, Éditions Opéra, 2016.
 *
LES CAHIERS TRISTAN TZARA 2015, Institut de la recherche de l'avant-garde roumaine et européenne,     Roumanie.
 * LES CAHIERS OCTAVE MIRBEAU n° 22, 2014, publication annuelle de la Société Octave Mirbeau.

VAM, Vivre L'Art Magazine, éditions lelivredart, octobre 2013.

 Et ...   
2016  Projet L3v : production d'un leporello avec Alain (Georges) Leduc pour la M-t Galerie.
                                        http://l3v.blog.free.fr/
          
2014 * Résidence d'Artistes AIAP, Gentioux (23).
             2013  *Dessin en public, After Puls'Art, Fillé (72).  
                  
  * Figurante pour Estelle Lagarde, photographe, septembre 2013.
                    

Alain Leduc - Armelle Le Dantec


             Château Kiener à Colmar dès  6 ans, élève de Monique Meyer-Jacquemin, Licence Arts plastiques à l'université de Strasbourg.
            SIRET.  Contact : armelle-ledantec@orange.fr  
 
Un vêtement, une parure, un feuillage,
Dematières amènes
Moi vers la lumière au delà des
Alvéoles, je, tu, ils verront le ciel /spirituel ? 
                             
Fusain / papier  65 x50 2013
Fusain / papier 41 x 32 2013
Fusain / papier 65 x 50 2013

(... merci ...)